Mines de Falconbridge

Nord du Québec, Canada

Mines de Falconbridge
  • Installations minières de nickel et de cuivre
  • Taille : 12 modules préassemblés
  • Tonnes d'acier : 6 000
  • Ingénierie et entrepreneur général : Bechtel Canada
  • Coût total du projet : 486 millions $
  • 12 modules pré-assemblés furent construits pour le concentrateur de la mine et pour la génératrice
  • Concentrateur d'une capacité annuelle de 800 000 tonnes métriques de minerais
  • Produit 130 000 tonnes métriques de concentré de nickel/cuivre de haute qualité
  • Les modules furent transportés par péniches sur 2 800 milles nautiques jusqu'au chantier
  • La mine est située à environ 250 milles au sud du Cercle Arctique

La prospection de Raglan contenait un des plus gros gisements de nickel et de cuivre encore non-exploité au monde, mais l'environnement hostile et l'isolation du chantier présentaient un nombre incroyable de défis tant du point de vue physique que logistique. Cette situation hors du commun allaient demander un investissement de 400 millions de dollars ainsi que de nombreuses décisions audacieuses.

Après avoir résolu les questions administratives, environnementales, et celles se rapportant aux droits des aborigènes, Falconbridge se tourna vers Bechtel pour la supervision du projet de développement de la mine. En tant qu'une des rares entreprises au monde capables de fournir les services d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction (IAC) pour un projet d'une telle envergure, Bechtel fut naturellement sélectionnée pour construire une installation minière qui fonctionnerait huit mois par an à 250 milles du Cercle Arctique.

Le fait que la construction ne pouvait avoir lieu sur le chantier qu'au cours d'une courte période de quatre mois chaque année fut sans conteste la plus grande difficulté à laquelle Bechtel dut faire face. Afin de relever ce défi, le chantier fut préparé pour des phases de construction intenses durant trois étés nordiques successifs, tandis que la majeure partie de l'édifice était pré-assemblée plus au sud et acheminée par péniche jusqu'au chantier où les différents modules étaient ensuite intégrés.

Achevé en 1998 (trois mois en avance sur l'échéancier), le concentrateur de la mine fournit chaque année 130 000 tonnes de concentré de nickel/cuivre de haute qualité à partir de 800 000 tonnes de minerais d'extraction. Le concentré est ensuite transporté par camion sur 60 milles jusqu'aux installations du port (construites au cours du même projet), voyage en bateau jusqu'au sud de la ville de Québec et est finalement acheminé par train jusqu'aux fonderies du centre de l'Ontario.

Tout est dans la ponctualité

Bechtel engagea Supermétal pour la fabrication et l'installation du concentrateur et de la génératrice. En raison des périodes de construction réduites sur le chantier, Bechtel élabora un plan détaillé qui prévoyait l'utilisation de modules pré-assemblés pour le développement des installations. L'acier des 12 modules fut fabriqué à notre usine de St-Romuald près de la ville de Québec et fut immédiatement transporté jusqu'à à un quai voisin. Nos installateurs s'entraînèrent à la mise en place de ces modules hauts de dix à douze étages dans une aire d'essai de la taille de deux pâtés de maisons.

modules pré-assemblés

L'exploration continue de sa prospection et la modernisation de ses installations permettront à Falconbridge d'augmenter sa production annuelle de nickel au delà des 30 000 tonnes métriques.

Les échéanciers de fabrication et d'installation de ce projet étaient extrêmement serrés et ne laissaient aucune place à l'improvisation. Tous les acteurs impliqués dans ce projet avaient pour consigne le respect absolu de leurs échéances. L'intégralité des éléments requis pour un été de construction devaient être déchargés dans le port d'arrivée, au moment même où le dernier centimètre de glace finissait de fondre.

Une belle récompense pour un dur labeur

Achevés à temps et parfaitement assemblés pour l'expédition, les modules - chacun pesant plusieurs centaines de tonnes - furent transportés de l'aire d'essai jusque sur les péniches. Trois bateaux, chargés chacun avec quatre des gigantesques modules, commencèrent leur voyage de 2 600 milles nautiques vers leur destination finale.

Les modules furent déchargés à terre sur un quai aménagé spécialement pour ce projet et transporté par route jusqu'au chantier de la mine où nos installateurs menèrent à bien le complexe processus d'assemblage.

péniches de transport

Les modules pré-assemblés furent chargés à bord de trois énormes péniches et transportés sur 2 600 milles nautiques vers leur lointaine destination septentrionale.

Nos fabricateurs et installateurs travaillèrent avec une précision absolue pour terminer le pré-assemblage et l'assemblage avant les dates requises. Le premier chargement par bateau de concentré de nickel/cuivre quitta le port de Deception Bay en mars 1998, c'est à dire avec trois mois d'avance sur la date prévue à l'origine.

Galerie photo

falconbridgeLarge2 falconbridgeLarge3 falconbridgeLarge4
  • Visite d'affaires
  • Notes juridiques
  • Téléchargements
  • Accès client / employés
  • Plan du site
  • FAQ
© 2009 - 2018 Supermétal - Tous droits réservés
Supermétal
1955, 5ème Rue
St-Romuald, Québec
Canada G6W 5M6

Téléphone : (418) 834-1955
Courriel : supermetal@supermetal.com
Site web : www.supermetal.com

Date d'impression : samedi 17 novembre 2018