Quoi de neuf

Chez SuperMétal

1 août 2009

La relève des dirigeants de Supermétal


 

Au tournant des années 2000, la deuxième génération de dirigeants de Supermétal, en poste depuis environ 1980, ont décidé de faire appel aux compétences de cinq ingénieurs afin de couvrir toutes les facettes de l’administration. Leur plan de relève, bien organisé et structuré, a prit fin cet été, laissant en poste une équipe compétente et soudée qui pourra assurer la continuité et la croissance de l’entreprise.

Le directeur général de Supermétal, Jean-François Blouin, jouit d’une feuille de route impressionnante au sein de l’entreprise. Il dirige aujourd’hui la conception et la réalisation des opérations dans tous les domaines techniques et commerciaux de Supermétal Structures.

Il est également responsable des finances, ce qui inclut les investissements, et la saine gestion des coûts. De son côté, Jean-François Leclerc est le directeur de la direction régionale ouest. Il supervise les activités de Supermétal en Alberta, à partir du bureau et de l’usine situé à Leduc. Depuis son arrivée dans l’entreprise en 2001, il a relevé de nombreux défis. C’est l’ingénieur industriel François Paquet qui s’occupe de la direction des opérations. Il est responsable de la planification de la production dans les trois usines de Supermétal, soit celles de Saint-Romuald, de Sherbrooke et de Leduc en Alberta.

Il voit également à l’amélioration constante de la productivité dans ces installations, ce qui peut entraîner, au besoin, le réaménagement et l’automatisation dans les usines. La gestion du personnel est également sous sa responsabilité. Marc Robitaille, quant à lui, est directeur de l’ingénierie et du dessin. Il coordonne les aspects techniques de tous les projets ainsi que la réalisation des plans. Finalement, le poste de directeur en gestion de projet est occupé par Bruno Vien qui détient une vaste expérience dans la gestion de projets commerciaux, industriels et résidentiels.

Cela lui permet de saisir rapidement l’ampleur des défis qui attendent l’équipe de Supermétal à l’usine et sur le terrain. Dans l’entrevue qui suit, Jean-François Blouin parle au nom de toute l’équipe et nous fait part de son expérience.

  • Jean-François Blouin – Directeur général
  • Jean-François Leclerc – Directeur de la direction régional ouest
  • François Paquet – Directeur des opérations
  • Marc Robitaille - Directeur de l’ingénierie et du dessin
  • Bruno Vien - Directeur en gestion de projet

Informe Affaires: M. Blouin, qu’est-ce que c’est en réalité un programme de préparation de la relève ?

Jean-François Blouin: Le processus a été enclenché il y a huit ans. Au départ, c’est un groupe un peu plus élargie d’actionnaire qui avait été approché, principalement les directeur de l’entreprise. Nous avons ensuite fait des activités d’apprentissage en action et avons bénéficié du suivi de deux consultants, un qui s’occupait des aspects financier et fiscal de la transaction et un autre, un psychologue, qui traitait plutôt l’aspect humain. Le but était de s’assurer que l’équipe travaille bien ensemble et que les bons individus font partie de la relève. Un groupe de cinq individus a émergé de ce groupe élargi et a évolué au fil du temps.

IA: Est-ce que vous vous connaissiez avant ?

JFB: On était tous des employés de Supermétal sans plus. Certains membres du groupe sont rentré au milieu des années 1990, un autre est rentré au début des années 2000 et moi je suis arrivé en 2001.

IA: Comment avez-vous réussi à former une équipe soudée ?

JFB: Il y a eu plusieurs activités d’apprentissage en action. Il y a toujours des projets particuliers a réaliser au sein d’une entreprise. Avec l’aide du consultant, le groupe travaillait ensemble ou était divisé en minis équipes de deux, trois ou quatre personnes. Cette technique nous a permis de mieux nous connaître d’un point de vue professionnel mais aussi personnel.

IA: Est-ce qu’il a été difficile de définir clairement les tâches de chacun ?

JFB: Non, ça s’est très bien passé. Nous avions déjà des champs d’activités très distincts. François a toujours pataugé dans le secteur de la fabrication, il était clair qu’il devait prendre en charge les opérations de la compagnie. Marc est une personne très technique, il était évident qu’il devait prendre la direction du dessin technique et de l’ingénierie. Moi je suis quelqu’un de plus généraliste, ce qui fait que la direction générale me convenait et Bruno et Jean François sont des gens très compétents dans la gestion de projets.

IA: Quelle est la clef de la réussite de ce plan de relève ?

JFB: C’est vraiment la rigueur du processus. C’est un processus très éprouvant qui demande beaucoup de temps. Peu d’entreprises passent à travers un processus comme ça.

IA: Outre les compétences professionnelles, est-ce qu’il y avait des qualités humaines indispensables à la réussite de ce plan de relève ?

JFB: C’était un peu comme un contrat de mariage à cinq individus. Cinq individus qui ne se connaissent pas en plus, des personnes qui ne se sont pas choisis et qui n’étaient pas amis avant. Ça prend beaucoup d’humilité et de retenue pour éviter que des conflits de personnalité émergent. Avec le temps, on apprend à se connaître et on peu tranquillement laisser tomber les gants blancs.

IA: Faites-vous des activités ensemble en dehors du cadre professionnel ?

JFB: On en fait pas beaucoup mais comme on doit travailler ensemble tous les jours, c’est important de se voir dans d’autres contextes et d’apprendre à mieux se connaître. Ce n’est pas nécessaire de se voir chaque semaine, mais quelquefois par année, c’est essentiel de faire des activités dans un autre contexte que le travail.

IA: Quelle direction comptez-vous donner à l’entreprise, avez-vous des projets ?

JFB: Oui, nous avons des projets d’expansion aux États-Unis dans les prochaines années. On veut aussi développer notre division de montage à travers le Canada. Nous sommes déjà bien parti dans cette direction là. Pour le reste, nous voulons surtout consolider la position de l’entreprise au Canada et au États-Unis.

IA: Est-ce que le plan de relève est terminé ?

JFB: Oui, nous venons tout juste de signer les derniers documents qui transfert le contrôle de l’entreprise à la nouvelle génération de dirigeants. Le plan est maintenant complété

 

Source :

Denise Lacombe, www.informeaffaires.com

 


Les 5 dernières nouvelles :

Liste complète des nouvelles

  • Visite d'affaires
  • Notes juridiques
  • Téléchargements
  • Accès client / employés
  • Plan du site
  • FAQ
© 2009 - 2018 Supermétal - Tous droits réservés
Supermétal
1955, 5ème Rue
St-Romuald, Québec
Canada G6W 5M6

Téléphone : (418) 834-1955
Courriel : supermetal@supermetal.com
Site web : www.supermetal.com

Date d'impression : vendredi 20 juillet 2018